Au cours de sa durée de vie, une balle de golf reçoit de nombreux coups. Mais ces coups n'ont pas le même effet selon le type de balle : balle neuve, recyclée ou reconditionnée. Dans cet article, nous vous révélons combien d'impacts peut subir chaque type de balle.

Quelles sont les différences selon chaque type de balle ?

En premier lieu, nous distinguons les balles de jeu, qui sont faites pour jouer sur un parcours et les balles de practice qui servent à l'entraînement. 

Les balles de jeu : Pour jouer sur un parcours, vous pouvez utiliser des balles de golf neuves, recyclées ou reconditionnées. 

  • Les balles neuves, selon un article publié dans GolfDigest en 2017, doivent recevoir au moins 100 coups avec un driver pour que l'enveloppe se brise. C'est ce qu'a affirmé Dean Snell, ex-designer de balles chez Titleist et TaylorMade, qui dirige maintenant Snell Golf. Il a dit aussi que la majorité des balles survivent à plus de 250 impacts avant de se détériorer.
  • Les balles reconditionnées ont une grande durabilité puisque leur envelopper a été refaite. C'est la partie qui subit le plus de dégâts durant le jeu et sa quantité d'impacts peut être égale à celle d'une balle neuve. Le but est de rendre à une balle peu utilisée ses propriétés et ses caractéristiques pour l'utiliser à nouveau.
  • Les balles recyclées ont subi quelques impacts et ont d'ordinaire quelques marques, donc logiquement, durent moins longtemps que des balles neuves ou recyclées. Ces balles sont tout de même en très bon état.

 

  • Les balles Range : 

 

  • Les balles de practice sont des balles neuves qui réunissent les caractéristiques suffisantes pour la quantité de coups qu'elles doivent subir sur un practice. elles reçoivent beaucoup de coups car elles sont ramassées après chaque utilisation pour resservir. Il est difficile de jauger le nombre exact de coups que la balle peut subir car il varie selon le jeu. Néanmoins, une fois recyclée, elle peut recevoir beaucoup plus de 100 coups avant de commencer à se détériorer.